Ok
NL FR

Beaucoup d’amateurs de bière savent déjà que leur Grimbergen se brasse avec les quatre ingrédients de base de la bière : de l’eau, des céréales (surtout de l’orge), du houblon et de la levure. Cependant, ils sont souvent loin d’en connaître tous les détails. Voici donc un aperçu de notre procédé de brassage, en 12 étapes.

1. Maltage

Dans la malterie, le blé est préparé pour que le brasseur puisse en faire de la bière. Le blé est humidifié pour qu’il se mette à germer. La germination libère les enzymes indispensables pour le brassage. Puis, le blé est séché en le ventilant à l’air chaud. En fonction de la température du séchage, on obtient une couleur particulière. Cela peut aller du jaune clair, jusqu’au brun foncé, en passant par le caramel. La couleur de la bière est directement liée à la couleur du malt utilisé.

2. Concassage

Les grains de malts sont alors concassés, pour que l’intérieur du grain entre pleinement en contact avec l’eau.

3. Empâtage

Les grains de malt concassés sont mélangés avec de l’eau. L’eau est l’ingrédient principal de la bière, sa qualité est donc extrêmement importante. La Grimbergen se brasse encore avec notre propre eau de source, puisée juste en dessous de la brasserie. Le mélange est chauffé progressivement, pour que les enzymes puissent transformer l’amidon en sucres.

4. La filtration du moût (première filtration)

Lors de la filtration, les restes insolubles (les drêches) sont séparés du moût, le liquide dont nous avons besoin pour le brassage. Le moût est une sorte de jus sucré qui sera fermenté par la suite.

5. Cuisson

Le moût est cuit pour stériliser le brassin. Ainsi, certains composants qui influent négativement sur le goût s’évaporent. En cours de cuisson, on ajoute des cônes de houblon.

6. Refroidissement

Le moût est refroidi et oxygéné. L’oxygénation est nécessaire pour déclencher la fermentation. Pour refroidir le brassin, on le fait passer à travers un système de plaques réfrigérées, jusqu’à ce qu’il atteigne la bonne température pour la fermentation.

7. Fermentation principale

Dans la cuve de fermentation, on ajoute de la levure au moût. Les sucres fermentescibles sont transformés en alcool et gaz carbonique (Co², les «petites bulles » dans la bière) Toutes nos bières Grimbergen sont de haute fermentation et fermentent à une température d’environ 25°C.

8. Refroidissement et traversage

La bière est refroidie et transférée dans des cuves de garde étanches à l’air, pour une période de maturation de quelques jours, à des températures autour du point de congélation. Ainsi, la bière s’affine et développe des saveurs plus subtiles.

9. Filtration (dernière filtration)

Une dernière filtration permet d’éliminer la dernière turbidité de la bière et de lui donner sa brillance.

10. Soutirage

La bière est mise dans des bouteilles ou des fûts.

11. Refermentation en bouteille (pour certaines bières)

Pour la Grimbergen Dorée et Triple, on ajoute une petite quantité de sucre et de levure dans la bouteille. Les bouteilles sont conservées dans une chambre chaude pour qu’une deuxième fermentation se déclenche. Cette deuxième fermentation confère à la Grimbergen une dimension gustative supplémentaire.